Où travailler ?

Nous avons analysé les informations présentées dans les dossiers pour identifier les axes de résolution des problèmes les plus pertinents. Ces Axes d'Impact sont présentés ici. Pour aller plus loin, nous avons même parfois sélectionné quelques organismes (états, entreprises, associations...) parmi les acteurs clés d'un axe, pour vous donner des pistes concrètes et des idées de personnes à contacter. Cela ne veut pas dire que vous devez aller travailler dans ces organismes les yeux fermés. L'Inparable n'est pas un label de pertinence environnementale, c'est un site pour vous aider à discerner ce qui peut vous plaire. Ce site est aussi largement adressé aux entrepreneurs, qui trouveront ici des sources d'inspirations, des idées, des tendances. Vous noterez que ces pistes sont parfois largement inspirées des 9 propositions pour décarboner l'Europe émises par The Shift Project.

Attention, notre analyse a beau se fonder autant que possible sur des données scientifiques et être le fruit d'un raisonnement logique, elle est nécessairement plus qualitative que les autres parties de ce site. Sur cette page comme sur la carte d'impact, on réalise principalement que tout est lié, que transition écologique et sociale vont de pair, que de nouveaux systèmes sont à tester. Nous nous efforçons de vous montrer les grandes lignes, les cercles vertueux à mettre en place et les cercles vicieux à arrêter. Cette vision macroscopique est utile pour commencer à s'orienter, mais il vous faudra rentrer dans le cœur des problèmes pour avoir vraiment un impact positif.

Attention, tout est lié certes, mais tous les problèmes ne se valent pas quand il s'agit d'impact. De même que l’Énergie, l'Environnement est un secteur transverse, interdisciplinaire, car il pose des contraintes et offre des opportunités à tous les autres secteurs d'activité. Ainsi, le dérèglement climatique est d'une telle ampleur qu'il conditionne pratiquement tout le reste. Si vous n'avez pas de sensibilité particulière au problème que vous abordez et que vous souhaitez juste avoir un maximum d'impact, intéressez-vous en priorité au problème du dérèglement climatique. Autrement, respectez vos sensibilités, allez résoudre les problèmes qui vous parlent, qui vous touchent, car c'est comme cela que vous serez pleinement satisfait. Gardez cependant à l'esprit qu'intégrer le dérèglement climatique à vos réflexions est indispensable.

Gardez aussi en tête les ordres de grandeur : nous sommes face à une crise planétaire dont la potentielle résolution va se jouer dans les 20 prochaines années. C'est ce qui fait que nous ne pouvons attendre qu'une quelconque technologie vienne nous sauver. Réfléchissez donc bien à l'impact que vous voulez avoir avant de vous lancer dans des métiers d'impact à très long terme.

Dans les dossiers, nous présentons souvent les pays les plus impliqués dans tel ou tel problème. Nous pensons que le pays dans lequel vous travaillez compte beaucoup dans l'impact que vous allez avoir. Votre formation devrait vous permettre d'aller travailler n'importe où dans le monde, donc ici seuls vos choix de vie peuvent limiter votre soif d'impact.

Bonne découverte !

Axe d'impact 1 - L'électricité

~30% du Dérèglement Climatique

Fermer toutes les centrales à charbon est la priorité n°1. Pour cela, il faut réduire la consommation d'électricité, et changer le mix énergétique de production de l'électricité. Les aspects liés à la réduction de la consommation sont traités dans les autres axes d'impact.

Décarboner la production d'électricité

  • Utiliser des moyens de production d'électricité décarbonés pour remplacer des centrales à charbon et contribuer au développement des Suds.

  • Utiliser des moyens de production d'électricité moins émetteurs que le charbon

En France

La production d'électricité est déjà majoritairement décarbonée en France. Pour lutter contre le dérèglement climatique, il n'est pas prioritaire de changer le mix énergétique français de production d'électricité. Toutefois, certains organismes français ont une forte influence internationale dans le secteur. Nous les présentons ici, car puisqu'ils sont français, il vous sera plus facile de les rejoindre, notamment car votre diplôme d'ingénieur sera reconnu.

  • Total : Si votre volonté est d'airain, il peut être intéressant de rejoindre le groupe pour deux raisons :

    1. Transition Tenter en interne d'accélérer la transition du groupe et s'assurer que les efforts sont authentiques et qu'il ne s'agit pas de greenwashing.

    2. Législation Aider les lobbyistes à augmenter le prix de la tonne de dioxyde de carbone. En effet, passé un certain coût (~30€/tCO2), le charbon devient moins compétitif que le gaz pour la production d'électricité. Une telle augmentation du prix du carbone permettrait à Total de prendre des parts de marché en faisant remplacer des centrales à charbon par des centrales à gaz, contribuant ainsi à la réduction de l'intensité carbone de la production d'électricité mondiale.

  • Orano (anciennement Areva) : Mise en placeRecherche ; L'énergie nucléaire étant décarbonée et pilotable, elle pourrait permettre d'accélérer la transition vers une électricité bas carbone dans certains pays. Si vous pensez que les centrales nucléaires ne sont pas fiables, vous pouvez travailler à la sécurité nucléaire (en rejoignant par exemple l'Autorité de Sûreté Nucléaire) ou au retraitement des déchets. Dans le cas contraire, vous pouvez travailler au développement des projets nucléaires à travers le monde et veiller à la transparence de cette industrie.

  • VeoliaMise en place Vous pouvez contribuer au développement de la génération d'électricité à partir de biomasse dans des entreprises telles que Veolia.

 

Nous présentons aussi d'autres acteurs français qui proposent des innovations techniques et des modèles de développement intéressants à propager à l'international :

  • Mise en place Dualsun développe des panneaux solaires hybrides

  • Mise en place Mascara met en place des unités de dessalement d'eau de mer par osmose inverse fonctionnant à l'énergie solaire, évitant l'emploi de combustibles fossiles.

  • Mise en place Enercoop, fournisseur d’électricité d'origine renouvelable en contrats directs, a un modèle de fonctionnement très particulier et intéressant, qui gagnerait à s'étendre à l'international.

En Europe

L'Allemagne et la Pologne sont les deux pays de l'Union Européenne qui emploient le plus le charbon pour leur production d'électricité.

  • Législation Augmenter le prix de la tonne de CO2 sur le marché européen permet de rendre la lignite moins compétitive et donc d'accélérer la fermeture de certaines centrales.

  • CommunicationProspective Agora Energiewende est un think-tank moteur sur la question de la sortie du charbon en Allemagne.

  • CommunicationMitigation Ende Gelände est un collectif de personnes prônant la désobéissance civile pour protéger le climat.

  • Communication ; Mitigation Europe Beyond Coal est une association dédiée spécifiquement à la sortie du charbon.

  • CommunicationLégislation Climate Action Network Europe est une coalition d'ONG formée autour des problématiques énergie-climat.

Dans le reste du monde

Les 4 états qui utilisent 70% du charbon consommé mondialement pour produire de l'électricité sont par ordre décroissant la Chine (~40%), les États-Unis (~20%), l'Inde (~9%) et le Japon (~3%). Il est prioritaire d'y installer des moyens de production décarbonés et d'accélérer le déclassement des centrales à charbon.

  • Financement Inciter les banques et autres organismes de financement à se débarrasser de leurs actifs dans les centrales à charbon, et s'assurer qu'il n'y ait pas d'investissement supplémentaire réalisé dans ces industries.

  • Mise en place ; Prospective Déployer directement des sources d'électricité décarbonées dans les pays en développement, de manière adaptée aux besoins locaux. Se renseigner sur l'AFD et ses homologues locaux pour le Financement de tels types de projets.

  • CommunicationLégislation 350 est une ONG qui milite pour la sortie des énergies fossiles.

  • Mise en place ; Prospective ; Recherche   Renseignez-vous sur les projets de centrales solaires thermodynamiques à concentration.

Axe d'impact 2 - L'Alimentation - 1

~30% du Dérèglement Climatique et ~90% de la Déforestation

Les émissions liées à la production de nourriture viennent principalement du cheptel bovin, de la déforestation au profit des terres agricoles, de l'épandage d'engrais azotés, et de la libération de méthane par les rizières. La déforestation est principalement due à l'élevage bovin, aux cultures industrielles et à la production d'huile de palme.

Du côté de la production alimentaire, il est indispensable de faire évoluer les pratiques agricoles et de limiter le gaspillage alimentaire. Côté consommation, il faut réduire la consommation de viande bovine et celle d'huiles végétales (toutes, pas seulement l'huile de palme).

Les suggestions suivantes sont valables pour pratiquement toutes les régions du monde.

1. Diminuer la taille du cheptel bovin

  • Réduire la consommation de viande bovine :

    • Sobriété ; Transition Changer les menus des restaurants collectifs et cantines, en passant par les collectivités locales ou par les entreprises du secteur.
    • Mise en place Développer de nouvelles sources de protéines (voir The Bug Trotters pour s'inspirer).
  • Financement ; Législation Accompagner les éleveurs dans la transition.

2. Lutter contre la déforestation

  • Législation Renforcer le cadre légal et lutter contre la corruption dans les pays abritant les forêts tropicales.

  • Transition Changer les stratégies d'achats et de gestion des territoires des entreprises agroalimentaires. Renseignez-vous sur les pratiques d'acteurs comme Cargill, Pepsico, Cémoi, Mondelez, Cadburry, Olam, Nestlé, pour les aider à produire et s'approvisionner de manière plus responsable.  Vous pouvez aussi vous intéresser aux initiatives de développement durable mises en valeur par l'ANIA. Nos dossiers devraient vous permettre de garder l'esprit critique et de discerner les initiatives prioritaires du reste.

  • Mitigation Reboiser des régions. Par exemple, voir les projets menés à Las Gaviotas en Colombie par Paolo Lugari et Gunter Pauli.

3. Réduire le gaspillage alimentaire et améliorer la distribution de la nourriture

4. Développer l'aquaponie et l'élevage de volailles dans les rizières

5. Développer l'agroécologie pour utiliser moins d'engrais, préserver les sols et la biodiversité

6. Diminuer la consommation d'huiles végétales

  • Transition Chercher à réduire l'utilisation d'huiles dans les recettes de produits alimentaires transformés.

  • Communication/Éducation Développer des indicateurs santé pour informer les consommateurs. Renseignez-vous sur Open Food Facts et Yuka par exemple.

Axe d'impact 2 - L'Alimentation - 2

100% de la Surpêche

Les flottes de pêche industrielles sont en grande partie responsables de la surpêche, de par l'intensité de leur effort de pêche et par la non-sélectivité des techniques de pêche employées. Vu l'ampleur de la surpêche aujourd'hui, il est prioritaire de pêcher beaucoup moins. Il faut aussi pêcher mieux. Plusieurs leviers peuvent être mobilisés pour cela. Une fois de plus, les mesures à appliquer sont mondiales.

1. Renforcer le cadre légal et mieux attribuer les financements

  • Financement Arrêter de subventionner la  pêche industrielle.

  • Législation Renforcer la sévérité des quotas.

  • Législation Augmenter la surface de zones protégées.

  • Mesure ; Prospective Mesurer le phénomène de surpêche, donner les caractéristiques des flottes, anticiper sur les changements à venir. Voyez pour cela les travaux de Sea Around Us.

2. Réduire la consommation de poisson dans les pays développés

  • Communication/Éducation Informer les consommateurs des techniques de pêches destructrices. Renseignez-vous notamment sur l'association Bloom.

  • Transition Changer les menus des restaurants collectifs et des cantines.

3. Mettre fin à la pêche illégale

  • Législation Lutter contre la corruption dans les pays en développement.

  • Mitigation Faire respecter la loi. Renseignez-vous sur Sea Shepherd, ONG luttant (au sens propre) contre la pêche illégale.

4. Diminuer le gaspillage, notamment en Afrique

  • Mise en place Développer la chaîne du froid.

  • Communication/Éducation Aider les communautés locales à se réapproprier leurs eaux territoriales et à y mettre en place des pratiques de pêche durable.

5. Changer les techniques de pêche

  • Recherche ; Mise en place Développer et mettre en place de nouvelles techniques de pêche. Voir par exemple Fishtek.

  • Législation Interdire les techniques les plus destructrices.

Axe d'impact 3 - Les Transports

~15% du Dérèglement Climatique

En France

Comme la production d'électricité en France est décarbonée, certaines mesures y sont particulièrement efficaces pour réduire les émissions.

  • Mise en place Développer le réseau ferroviaire, pour les particuliers et le fret. Cette mesure est aussi valable dans le reste de l'Europe, même avec une production d'électricité davantage carbonée.

  • Mise en place Favoriser l'apparition des véhicules électriques en déployant des infrastructures de charge. Attention, cela est pertinent en France, mais pas forcément ailleurs en Europe. De plus, nous ne parlons ici que de décarbonation, pas de pollution ni de raréfaction des ressources.

  • Communication ; Législation The Shift Project, think-tank français de la transition vers le bas carbone, a fait des propositions concrètes aux élus pour réaliser la transition. Regardez les 9 propositions pour décarboner l'Europe pour plus d'informations. (Cet axe d'impact sur les transports en est d'ailleurs largement inspiré, merci le Shift Project !)

  • Prospective Plusieurs Start-up françaises étudient la possibilité de remplacer les porte-containers à moteur par des bateaux à voile : Neoline, Zéphyr & Borée, TOWT. Une entreprise allemande, Skysails, envisage d'équiper les porte-containers d'une voile de cerf-volant pour réduire leur consommation de carburant.

En Europe

  • Les propositions 2, 3 et 4 du Shift Project donnent de très bons axes d'impact pour réduire les émissions liées aux transports en Europe. Leur lecture devrait vous permettre ensuite d'identifier facilement des acteurs pertinents pour le déploiement de ces propositions (grands groupes automobiles européens, collectivités locales, acteurs du ferroviaire...).

Partout dans le monde

  • Sobriété ; Prospective Anticiper le développement des villes moyennes des Suds pour créer des espaces urbains denses et bien desservis permettrait à beaucoup de gens de se passer de véhicules individuels. Vous pouvez vous renseigner sur des projets comparables à la densification de Johannesburg par l'Agence Française de Développement pour identifier les acteurs types de ce genre de travaux.

  • Prospective ; Mise en place En développant de pair la méthanisation de déchets organiques et les transports fonctionnant au gaz, il est possible de rendre durable une partie des transports. Pour le développement d'infrastructures de méthanisation  à petite échelle, vous pouvez suivre l'activité de Tryon Environnement.

  • Recherche ; Prospective Étudier la possibilité de faire des biocarburants sans contribuer à la déforestation, par exemple en utilisant des déchets organiques inutilisables autrement, ou en cultivant des algues.

Axe d'impact 4 - Les Bâtiments

~15% du Dérèglement Climatique

Construction, rénovation et chauffage mettent les bâtiments au cœur des problématiques énergie-climat. C'est notamment dans cet axe que nous développons la sobriété et l'efficacité énergétique pour diminuer la consommation d'électricité. Ces activités professionnelles existent partout dans le monde.

1. Rénover les bâtiments anciens

  • Mesurer les performances thermiques des bâtiments, pour diagnostiquer les travaux de rénovation les plus pertinents à réaliser, comme le fait Smart Impulse par exemple.

  • Efficacité Isoler thermiquement les bâtiments. Toute la chaîne de valeur de l'isolation, de la production d'isolants à la pose, peut se révéler intéressante.

  • Transition Remplacer les solutions de chauffage utilisant les énergies fossiles (ou de l'électricité carbonée) par des pompes à chaleur. Cette mesure est aussi valable dans l'industrie. Suivez par exemple les activités du Groupe Bardot ou d'Atlantic.

  • Mise en place Développer l'utilisation des réseaux de chaleur et de froid dans les logements collectifs.

2. Réduire les besoins de béton, de ciment et d'acier dans les nouvelles constructions

  • Mise en place Développer les filières de construction en bois et en matériaux traditionnels (terre crue, torchis...). Kontio est un exemple d'entreprise de construction de bâtiments en bois. Vous pouvez aussi lire la Proposition n°8 du Shift Project pour en savoir plus.

  • Efficacité Améliorer les rendements des usines de production de ciment et d'acier.

  • Transition Accompagner les groupes de BTP dans leur transition.

3. Privilégier les logements collectifs

  • Sobriété Développer l'habitat partagé/groupé, comme le propose le mouvement Colibris.

  • Prospective Rejoindre un cabinet d'urbanistes ou une collectivité locale pour promouvoir la construction d'appartements plutôt que de maisons individuelles.

Axe d'impact 5 - Les biens de consommation

<10% du Dérèglement Climatique

La délocalisation des industries vers les pays à bas coût de main d’œuvre a aussi délocalisé les émissions. La production des matériaux nécessaires à la fabrication de produits manufacturés est fortement consommatrice d'énergie. Or c'est la Chine qui assume souvent ce rôle. Le mode de consommation linéaire, produire-consommer-jeter, génère donc une part non négligeable d'émissions de GES. Sobriété et développement de la réparabilité et du recyclage sont de mise pour s'abstraire de ces causes d'émissions.

1. Mettre fin à l'obsolescence programmée

  • Intégrité Refusez de prendre part à la conception d'un système s'il intègre de l'obsolescence programmée. Renseignez-vous sur les entreprises qui, comme Apple et Samsung, utilisent l'obsolescence programmée pour gonfler leurs ventes.

  • Communication/ÉducationLégislation Informez les consommateurs et faites du lobbyisme anti obsolescence programmée, en travaillant pour des associations comme HOP.

2. Développer la réparation, le commerce en vrac, la consigne, le recyclage

  • Efficacité F    airphone conçoit et commercialise un smartphone modulaire et éthique, conçu pour être facilement réparé.

  • Efficacité                             L'Increvable est une entreprise française qui conçoit un lave-linge facilement réparable et à grande durée de vie.

  • Sobriété Jean Bouteille développe la vente de liquides en vrac.

  • Communication/Éducation Clothparency aide les consommateurs à prendre conscience de l'empreinte écologique des vêtements qu'ils achètent.

  • Communication/ÉducationSobriété Zero Waste France est une ONG qui promeut la réduction des déchets à la source et l'économie circulaire.

  •  Sobriété Développer les services de partages de biens, comme Mutum par exemple.

Autres organismes et axes transverses

Problèmes transverses

La croissance démographique, l'accès inégal à l'éducation et les guerres sont autant de problèmes transverses qui entretiennent des cercles vicieux ou détruisent les relations de confiance à l'heure où l'humanité en a grand besoin. Nous présentons ici des actions à mener qui contribuent à la résolution de ces problèmes transverses, et des organismes que nous pensons pertinents mais qui ne rentraient pas toujours dans les axes d'impacts définis précédemment.

Limiter l'explosion démographique

La démographie galopante est un facteur aggravant des problèmes environnementaux. Pour aider les individus à choisir plutôt qu'à subir, les mesures suivantes sont à considérer.

  • Mise en placeLégislation Mettre en place des systèmes de retraite permet de sortir des personnes d'une situation où elles se sentent obligées d'avoir des enfants pour subvenir à leurs besoins une fois leurs vieux jours arrivés.

  • Communication/Éducation L'éducation des femmes contribue à la diminution du taux de natalité.

  • Mise en place L'accès facilité aux moyens de contraception permet de réduire le taux de natalité.

Informer les populations des problèmes environnementaux

Communication/Éducation Inutile d'aller chercher loin : même les futurs cadres dirigeants des entreprises françaises sont largement ignorants des problématiques que pose le dérèglement climatique. Renseignez-vous sur des associations comme Avenir Climatique, The Shift Project, La Fresque du climat, ou sur l'initiative du Manifeste étudiant pour un réveil écologique pour voir comment vous pouvez contribuer.

Mobiliser les élus locaux

Œuvrer pour la paix

Lutter contre la désinformation

Organismes avec une action transverse, des homologues internationaux, ou simplement sources d'inspiration

Vous avez fini de parcourir le site ? Bravo ! Pour nous aidez à améliorer L'Inparable, transmettez-nous vos remarques !